L’argynne de l’Atlantique adulte vit de la mi-juin à la mi-septembre chez nous. Pendant ces trois mois, les mâles sont constamment à la recherche des femelles. C’est à l’état de chenille qu’il passe l’hiver.

Qui
se cache
derrière
la
fleur ?

C’est monsieur
Argynne de l’Atlantique
qui cherche Madame.

Monsieur est fier de sa belle fourrure avec laquelle il garde Madame bien au chaud
dans ses rêves.

Des prises de bec et des échappées de justesse ont picoré ses ailes mouchetées de taches et de chevrons.

Comme les messieurs
à la mode aujourd’hui,
il porte la barbe. Ça lui fait une belle jambe.

Comment Madame peut-elle résister à son regard camouflé ?

Le trèfle
est une fleur
convoitée.

Madame
n’est pas là,
Monsieur
saute et
s’envole.

Bonne chance,
Monsieur Argynne !

À l’été prochain,
petit cœur éperdu !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.